Accueil

Dans les Hauts-de-France, fin 2017…

hausse des surfaces engagées en AB
20
ha en bio ou en conversion
30000
fermes en bio ou en conversion
860
part de la surface agricole en bio (%)
2

Vous souhaitez consulter les dernières Lettres d'infos (BioNouvelles, LABienvenue, Lettres filières) ? Vous souhaitez vous abonner par mail ou par courrier ? Cliquez ci-dessous...

.

Annonce récente

Vous souhaitez consulter les dernières annonces ou déposer votre recherche ? Cliquez ci-dessous...

Suivez-nous sur Facebook

Nos derniers posts

Formation 1 journée " Quelle communication déployer en vente directe ?" Jeudi 17 mai, de 9h à 17h à Amiens
Inscription obligatoire avant le 10 mai 2018
auprès de Virginie Roland, Chargée de projets communication au 03 22 22 58 30 ou v.roland@bio-hdf.fr

Faire connaître et reconnaître son activité en vente directe sur un marché bio en pleine expansion nécessite de maîtriser les méthodes et outils de communication et de promotion adaptés.

Au programme

- Définir son identité visuelle et planifier sa communication

- Mettre en œuvre les outils de communication pour promouvoir son activité en vente directe
> Outils de communication Print et Digital

- Mise en pratique pour son activité

Objectif Permettre à son activité en vente directe de gagner efficacement en visibilité

Public Producteurs et porteurs de projet bio en vente directe en région Hauts-de-France et régions limitrophes

Tarif Vivéa 35€ HT. Restauration non comprise
Non éligible Vivéa > prendre contact avec Virginie

Lieu > Amiens
Bio en Hauts-de-France 14 rue du 8 mai 1945, 80090 Amiens ... Voir plusVoir moins

16 heures plus tôt  ·  

Voir sur Facebook

[Offre de stage] ACCOMPAGNER L'ÉMERGENCE D'UNE ASSOCIATION D'ÉLEVEURS BIO EN AVESNOIS

Profil de stage : Étudiant en IUT, université ou école d’ingénieurs
Spécialisé en élevage ou productions animales
Durée : 4 à 6 mois de stage entre juin et décembre 2018

Présentation des structures d’accueil :
Stage piloté par le PNRA, les Bio en Hauts de France, et l’association des éleveurs bio. Financé par le Syndicat mixte du Parc naturel régional de l’Avesnois.
Le Syndicat mixte du Parc naturel régional de l’Avesnois, collectivité territoriale située sur 138 communes et 5 EPCI, mène une politique volontaire et ambitieuse en matière de développement
de l’agriculture biologique. Le territoire compte 130 agriculteurs bio (une majorité pratique l’élevage laitier mais d’autres filières se développent comme l’élevage allaitant).
Bio en Hauts de France, né de la fusion d’Agriculture biologique en Picardie (ABP) et du GABNOR est l’organisation régionale des agriculteurs biologiques.
L’association des éleveurs regroupe des éleveurs producteurs de viande bio qui pratiquent les circuits de proximité dans le but de représenter leurs intérêts, de mieux communiquer sur leur métier et leurs pratiques, de valoriser la filière viande par différentes actions, d’échanger entre pairs, collaborer sur des projets et conseiller de nouveaux éleveurs ou jeunes installés en tant que pôle de ressource sur la valorisation de la viande.

Contexte
Le Parc naturel régional de l’Avesnois et les Bio en Hauts de France animent depuis un an des réunions d’échange entre éleveurs bio du territoire qui commercialisent leurs viandes sur des
débouchés de proximité (vente à la ferme, marchés bio...).
Les éleveurs bio sont de plus en plus nombreux sur le territoire et rencontrent également des problématiques communes qu’ils souhaitent travailler pour mieux structurer la filière des viandes
bio locales.
Pour se faire, ils se sont constitués en association (2018) et ont identifié des thématiques de travail communes.

Objectif général du stage :
Le stage sera la première action portée par l’association, afin d’en assurer les débuts. Le stagiaire aura pour mission de vérifier avec les éleveurs la faisabilité des actions à mettre en place au sein
du plan d’actions, mettre en œuvre les actions prioritaires, définir des objectifs et des ambitions au regard du contexte des filières viandes sur le territoire.Missions du stage Identification des enjeux et des acteurs en présence (à partir du travail déjà réalisé par les
encadrants du stage et les éleveurs, et à partir d’entretiens complémentaires).
Planification des thématiques et actions à mener sur les thématiques d’abattage, découpe, engraissement, vente et communication.
Définition des premières actions prioritaires et accompagnement à la mise en œuvre.
Participation à l’animation de l’association, à la rédaction d’un règlement et d’une charte d’adhésion à l’association, à la recherche de financements.

Condition d’accueil du stage
Lieu de stage :
Siège du Parc naturel régional de l’Avesnois : Maroilles (59)
Profil de stagiaire :
Aptitudes à cerner les problématiques techniques des éleveurs. Attrait pour le développement local et durable. Grand intérêt pour le développement de l’Agriculture biologique. Capacité à appréhender le réseau d’acteurs du territoire. Qualités humaines et d’écoute indispensables.
Aisance en animation et bon relationnel. Sérieux et motivation indispensables. Permis B requis.
Durée de travail et Indemnisation :
35 heures hebdomadaires.
Une indemnisation légale mensuelle (12.5% du plafond horaire de la Sécurité sociale) sera versée soit 577.50 € mensuel (gratification brute) + tickets restaurants.
Responsables de stage :
Caroline ROZALEN, Chargée de mission Agriculture biologique
Parc naturel régional de l'Avesnois
Maison du Parc
4 cour de l'Abbaye
B.P. 11203
59550 Maroilles
Tél : 03 27 77 51 60
Mail : caroline.rozalen@parc-naturel-avesnois.com

Candidature
Date limite de réponse : 06 mai 2018
Entretiens : semaine du 14 au 18 mai 2018
Candidatures à envoyer par mail aux deux adresses suivantes :
caroline.rozalen@parc-naturel-avesnois.com / bertrand.follet@gabnor.org ... Voir plusVoir moins

22 heures plus tôt  ·  

Voir sur Facebook

Nouvelle édition du marché bio de Landrecies ce vendredi ... Voir plusVoir moins

1 semaine plus tôt  ·  

Voir sur Facebook

L’équipe salariée

Nous contacter

Ils ont franchi le pas…

“Denis Top voulait installer un jeune qui serait dans le même esprit que lui”

Lire l’article de la Voix du Nord

Denis Top et Pierre Campion Transmission d'une ferme en grandes cultures bio

« la bio, c’est un état d’esprit »

Lire l’article de La Voix du Nord

José Harbonnier Éleveur allaitant à Gommegnies (Avesnois - 59)

"Quand nous disons à nos clients que nous produisons du melon, ils sont surpris"

Lire l'article de la Voix du Nord

Jean-Paul et Sylvie Vandesompele Maraîchers en conversion à Rosult (59)

« Il faut trois ans pour convertir les terres et obtenir le fameux label AB »

Lire l'article de La Voix du Nord

Éric Senicourt Maraîcher à Offekerque depuis 2008, en cours de conversion à l'AB

“Un pied à l’hôpital, l’autre à la ferme”

Lire l’article de la Voix du Nord

Stéphane et Benoît Delmotte Stéphane et Benoît Delmotte, céréaliers en conversion à Arleux-en-Gohelle

« On en avait marre du système. J’espère qu’avec le bio, on va être plus libres. »

Lire l’article complet de la Voix du Nord

Jean-Louis Proust et Denis Faidherbe Conversion engagée en 2017 en vaches allaitantes

On ne pensait pas vraiment à la bio, on croyait que c’était réservé aux toutes petites fermes…

lire le témoignage complet

Grégory et Jérémy PAGIE Éleveurs laitiers à Le Quesnoy, Avesnois (conversion démarée fin 2016)

Conversion au bio, le risque à prendre pour «retrouver le goût du métier»

Lire l’article de La Voix du Nord

Alain et Jacques Gabelle Éleveurs laitiers à Houdain-les-Bavay, en conversion depuis le printemps 2016

“Pour travailler, j’ai vraiment besoin qu’il y ait du sens dans ce que je fais.”

Voir l’article complet (par Marie Guiboin – photographe)

Louise Belpalme Maraîchère en cours d'installation

“on se sent valorisé quand on passe en bio”

Voir la vidéo

François Thery En grandes cultures bio depuis 1998

“En Bio il faut être plus curieux, plus technique.”

lire le témoignage complet

Ghislain et Jean-François HARLET Eleveurs bio à Dimont (installés depuis1978, en bio depuis 2011)

“A 45 ans, c’était le moment ou jamais de me lancer en bio.”
Voir la vidéo

Emmanuel Rouyère Éleveur de poules pondeuses dans l'Oise

“On est 100% autonome”

Voir la vidéo

Olivier Desmaret Éleveur de bovins et ovins bio dans la Somme

“Pour la commercialisation, il y a beaucoup moins de problèmes en bio qu’en conventionnel…”

Lire le témoignage complet

Xavier Vicart Polyculteur dans la Somme, engagé en bio depuis 2012

“J’ai toujours été sensible à la préservation des prairies et du bocage de l’Avesnois,…”

Lire le témoignage complet

Dominique Navez Installé depuis 1996 sur une ferme laitière, en conversion depuis février 2016.

“Depuis que je suis en Bio, la qualité de mon lait s’est maintenue et mes vaches sont plus productives.”
Lire le témoignage complet

James Dupale Éleveur bio, installé en 2000, en bio depuis 2010

“10 ans après je suis bien content de l’avoir fait. Je suis content d’avoir vu mes voisins se convertir…”
Lire le témoignage complet

Yannick Przeszlo Éleveur laitier bio à Beugnies dans l'Avesnois

“La conversion à l’agriculture biologique, c’est une suite logique.”
voir la vidéo

Sébastien Lemoine Polyculture (Cambrésis - 59)

Le conseil d’administration