Adhérer au réseau FNAB en 2017 – qu’avons nous gagné en 2016 ?

 

Un réseau syndical d'agriculteurs bio au service des agriculteurs bio

Un réseau de développement en première ligne pour un développement solidaire dans le contexte du changement d'échelle

La FNAB est une organisation syndicale à vocation professionnelle qui défend notre métier d’agrobiologiste et promeut le projet d’un développement cohérent et solidaire de ce mode de production. Dans un contexte de développement historique, d’élections nationales, de révision de la PAC, votre l'adhésion des agriculteurs bio reste plus que jamais décisive en 2017.

Qu’avons-nous gagné en 2016 ?

Des moyens supplémentaires pour la production bio dans un contexte très difficile

  • La mise en place d’une avance de trésorerie prenant en compte les aides bio 2015.
  • Une revalorisation de cette avance fin 2016.
  • La mise en place d’une nouvelle avance de trésorerie pour les aides bio 2016, avec transparence GAEC.
  • Une rallonge financière pour compléter les enveloppes dédiées aux aides bio dans le cadre des PDRR.
  • La reconduction du crédit d’impôt bio dans la loi de finances, la transparence Gaec se faisant désormais dans la limite de 4 associés (et non plus de 3).

La reconnaissance des pratiques paysannes bio dans le débat réglementaire national et européen

  • Un plaidoyer porté au nom du réseau sur ses enjeux: culture liée au sol, lien au sol alimentaire, qualité et fréquence des contrôles, lutte contre la fraude, etc. ainsi qu’une position commune APCA-FNAB-SYNABIO.
  • La construction d’une stratégie européenne commune sur l’usage du cuivre pour 2017.
  • La mobilisation contre les OGM, nouveaux comme anciens, au niveau français comme au niveau européen.
  • La reconnaissance des pratiques paysannes bio dans le cadre réglementaire (pâturage des caprins, règle des 3/4 de la vie, statut des semences encore non disponibles en bio etc.),
  • Le renforcement de la représentation des productrices et priducteurs bio au sein de l’INAO (6 nouveaux mandatés à partir de 2017).

De nouveaux moyens de développement agricole pour la bio

  • Le passage de 8 groupes DEPHY animés par le réseau FNAB à 25 dans le cadre du renouvellement et l’obtention d’un projet de réseau dans l’appel à projet national.
  • La mobilisation de l’Etat national et en région sur les crédits « anim bio » 2016 et 2017 dans le cadre de la fusion des régions et la fin de la fongibilité des lignes.
  • La rencontre des deux présidents de l’INRA (F.Houiller et P.Mauguin) en 2016 pour une communication partenariale en 2017 au salon de l’agriculture.
  • La publication de 23 lettres filières et de 4 notes de conjoncture, l’organisation de 3 journées métier (grandes cultures, lait et maraîchage) des conseillers et animateurs du réseau FNAB et de nombreuses formations (réglementation, aides, conversion, etc.), etc.
  • Le déploiement du dispositif sites pilotes Eau & Bio (25 sites à travers la France), expérimentations, formations, séminaires etc.

Une plus grande visibilité de notre projet d’une bio cohérente et solidaire, ancrée dans les territoires

  • L’adoption de la charte des valeurs du réseau à l’AG d’avril.
  • La présentation de cette Charte aux acteurs de la grande distribution (Auchan, Carrefour, Casino, Leclerc, Intermarché).
  • La valorisation de la bio au sein des pratiques agroécologiques (dont agroforesterie et CTS).
  • Une présence dans tous les grands médias. La publication de 23 communiqués de presse.
  • Une campagne nationale « Manger et bio et local, c’est l’idéal » avec plus de 500 événements partout en France (16 régions), de nouveaux partenariats et de nombreuses retombées presses locales et nationales. La réussite de la « fête du lait bio » avec 10 000 petits déjeuners servis pour la 12 ème édition.
  • La co-organisation d’un séminaire national sur les filières équitables avec la plate forme française du Commerce équitable.
  • La réussite du salon « la terre est notre métier » en Bretagne avec plus de 6000 participants.

Que reste t-il à gagner en 2017 ?

La bio connaît un développement sans précédent qui appelle encore plus d’animation et d’accompagnement au risque de déséquilibres majeurs dans les filières. En cette année de la présidentielle, nous devons donc nous mobiliser sans faillir, « faire réseau » plus que jamais pour promouvoir notre projet d’intérêt général :

  • Des aides bio suffisantes et payées pour les conversions et le maintien!
  • Des politiques locales qui soutiennent véritablement notre projet !
  • Des nouvelles politiques nationales pour accompagner la bio qu’on veut !
  • Une réglementation qui continue de garantir la bio dans un moment de croissance !

L’Assemblée générale de la FNAB aura lieu les 4 et 5 avril en Alsace à Strasbourg. Vous y êtes toutes et tous invité-e-s, merci de vous rapprocher de votre GAB-GRAB-FRAB...

Pour en savoir plus : www.fnab.org

Je suis agriculteur bio ou en conversion et je contacte le Gabnor pour adhérer au réseau Gabnor-FNAB