Fusion ABP-Gabnor : retour sur les contributions des adhérents

Trois rencontres territoriales ont été organisées début mars dans l’Avesnois (Le Quesnoy), le Boulonnais (Samer) et l’Artois (Loos en Gohelle) pour consulter les adhérents sur le projet de rapprochement avec l’ABP – Agriculture biologique en Picardie – que nous avons engagé pour nous adapter au nouveau contexte de la région Hauts de France.

Ce rapprochement s’opère sur la base d’un projet politique partagé et reposant sur un ensemble de principes et valeurs fondateurs qui visent à agir pour une transition écologique de notre société, pour une économie équitable dans les territoires, et pour une société plus humaine et solidaire. Les adhérents présents aux réunions ont insisté sur l’importance de veiller à ce que la bio ne perde pas son âme malgré les convoitises qu’elle suscite et le développement qu’elle connait, c’est pourquoi la question de l’équitabilité et de la non conventionnalisation de nos filières sera au cœur de nos préoccupations dans les années à venir.

Nos adhérents ont également fait état de leur attachement à ce que nos structures travaillent au plus près des acteurs de terrain et que ce rapprochement avec l’ABP ne se traduise pas par une centralisation excessive de nos actions. L’évolution de l’organisation de l’équipe, l’organisation nouvelle d’une gouvernance davantage territorialisée ainsi que la mise en œuvre de véritables moyens de présence et d’animation territoriale, qui seront présentées et débattues à l’occasion de la prochaine Assemblée générale, devrait permettre de répondre à ces enjeux.

Notons enfin, et c’était primordial, que la quasi-totalité des adhérents présents à ces rencontres ont considéré avec enthousiasme ce rapprochement avec nos voisins picards, ce qui est de bon augure pour faire avancer sereinement ce chantier majeur pour nos structures et pour la bio régionale !