Articles divers

Le miel, un allié santé

Le miel connait un nouveau souffle grâce aux médecines humaines et vétérinaires dans lesquelles il aide à la cicatrisation des plaies ouvertes et des brûlures. Il possède un panel de propriétés intéressantes en élevage telles que : antibactériennes, nutritives, anti-inflammatoires et immunostimulantes. D’ailleurs ce dernier est connu pour activer la cicatrisation plus rapidement que des cicatrisants conventionnels.

Le mot apithérapie vient de l’abeille domestique (Apis mellifera). Elle consiste à soigner avec les produits de la ruche. Sur cet article, je vais plus m’intéresser au miel qui détient des qualités vraiment intéressantes en élevage.

Pourquoi le miel ?

C’est un produit facile à trouver, accessible et diversifié. Contrairement aux autres médecines alternatives comme l’aromathérapie, la phytothérapie et l’homéopathie, le miel est un produit alimentaire, il ne nécessite donc pas d’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). En plus d’être naturel c’est un produit économiquement plus intéressant qu’un pansement classique.

Le miel est constitué de différents sucres, qui vont aider les cellules de l’épiderme à se régénérer. Il nettoie les plaies et arrête immédiatement leur extension. Grâce à sa texture, le miel adhère à la plaie et crée une couche protectrice à la surface de celle-ci qui constitue ainsi une barrière physique à la pénétration d’éventuels agents pathogènes. Cela rend cette propriété d’un grand intérêt pour soigner les plaies à des endroits moins accessibles pour un pansement.

Sur quels types de plaies ?

Quasiment toutes les plaies sur peau ou muqueuses qu’elles soient ou non infectées.

Le miel peut être utilisé sur :

  • les abrasions (sur des vaches en logettes),
  • les brûlures,
  • les morsures,
  • lors d’une césarienne
  • des trayons abimés,
  • des lésions de dermatite digitée (Mortellaro)

Tous les animaux se prêtent-ils aux soins au miel ?

Les mammifères tolèrent bien les soins au miel.

La vitesse de cicatrisation dépendra :

  • de l’espèce animale
  • de la localisation de la plaie
  • de l’état général
  • de l’âge (les jeunes animaux cicatrisent plus rapidement que les animaux âgés)
  • du comportement de l’animal (relation éleveur/animal, animal facile à manipuler)
  • du maintien du miel sur la plaie (animal qui se lèche…)

Par exemple les volailles cicatrisent plus facilement que les bovins. Chez le cheval, la cicatrisation est plus longue.

 

Quel type de miel utiliser ?

Tous les types de miel sont intéressants, s’ils n’ont pas été chauffés ou mélangés à d’autres substances. Les vétérinaires ont tendance à prendre du miel alimentaire qui permet en général une bonne cicatrisation des plaies. Il est possible d’utiliser du miel « de qualité médicale » soumis à des normes d’hygiène particulières. Certains miels, notamment de Manuka, sont stérilisés et disponibles pour le marché médical et commercialisés sous forme de pansements, de gels ou de pommades.

Il existe dans la nature une multitude de miels, chacun doté de ses propres propriétés médicinales :

  1. Miel de tilleul

Issu des fleurs du même nom, le miel de tilleul peut être d’un jaune clair ou foncé. Il soulage les problèmes respiratoires et est utilisé lors du traitement des symptômes du rhume ou de la grippe. C’est un miel riche en farnésol qui soulage les spasmes et apaise les douleurs. Il contient également les flavonoïdes, des antioxydants importants qui aident les reins à se débarrasser des toxines. Le miel de tilleul, grâce à ces propriétés apaisantes, est également efficace contre le stress, l’insomnie ou l’anxiété.

  1. Miel d’acacia

De couleur claire, le miel d’acacia est riche en fructose. Cette substance est apaisante, elle est utilisée pour traiter la constipation, l’insomnie et l’anxiété. Il est idéal pour les diabétiques car il contient plus de fructose que de glucose. Il est intéressant pour les animaux qui ont du mal à digérer le sucre.

  1. Miel de sarrasin

Brun et épais, ce miel est riche en sels minéraux et en antioxydants. Il est particulièrement efficace pour renforcer les os. Il est également connu pour sa teneur en fer. Il est donc idéal pour les animaux souffrant d’anémie (carence en fer). Il peut être un réhydratant très intéressant. Le miel de sarrasin calme également la toux.

  1. Miel de châtaignier

De couleur marron sombre, le miel de châtaigner est cependant riche en sels minéraux, en oligo-éléments : zinc, sélénium, fer. Ce miel est utilisé pour traiter différentes maladies et inflammations telles que l’ulcère, l’hépatite, les bactéries dans le système urinaire et la mauvaise circulation sanguine. Il peut également être utilisé pour traiter les troubles digestifs ou la constipation.

  1. Miel de montagne

Polyfloral, ce miel est issu des plantes de régions montagneuses. Il est nourrissant, tonifiant, immunisant et soulage les maux de gorge. Dans la médecine traditionnelle, le miel de montagne est utilisé pour désinfecter les plaies, les inflammations de la peau et renforcer le système immunitaire.

  1. Miel de lavande

D’apparence claire, le miel a des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires car riche en acides formiques qui agissent contre les mauvaises bactéries. Il est également connu pour sa teneur en calcium. Il est donc recommandé pour les animaux qui ont une carence en calcium ou celles qui souffrent d’ostéoporose pour fortifier les os. Par ailleurs, le miel de lavande est approprié pour traiter les infections des voies respiratoires, les poumons et pour calmer la toux.

  1. Miel d’aubépine

Le miel d’aubépine a un aspect marron et est un relaxant et un antispasmodique efficace.

  1. L’arbre à miel Euodia

Ce miel est riche en sels minéraux et en antioxydants et prévient les maladies cardiovasculaires.

  1. Miel de bruyère callune

C’est un miel aromatique, riche en oligoéléments, potassium, fer et soufre, il est conseillé aux animaux atteints de problèmes rénaux ou de fatigue chronique. Il est également efficace contre les rhumatismes et les troubles du système urinaire.

  1. Miel de tournesol

De couleur jaune vif, le miel est assez sucré avec un arrière-goût de pollen. Il est riche en oligo-éléments, calcium et silicium. Il renforce le système immunitaire, traite les maladies respiratoires, les troubles digestifs et les maladies des reins. C’est également un cicatrisant efficace qui soulage les inflammations de la peau.

  1. Miel d’amorpha

Ce miel est issu de la fleur de l’amorpha fruticosa. Rougeâtre, cette substance a plusieurs propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et antioxydantes. Il est efficace pour traiter les maladies du système respiratoire et pour traiter tout type d’inflammation.

  1. Miel de pissenlit

De couleur jaune vif, il est efficace pour traiter les maladies du foie, les maladies gastriques et la constipation.

  1. Miel de romarin

Ce miel est de couleur claire avec un aspect granuleux. Il est riche en oligoéléments (calcium, fer et cuivre) pour favoriser les fonctions du foie et de la vésicule.

  1. Miel de colza

C’est un miel polyfloral, Il est riche en oligoéléments et recommandé pour les rhumatismes. Le miel de colza donne de l’énergie et réduit le taux d’acide gras dans le corps.

  1. Miel de forêt

De couleur foncée, ce miel est riche en fer, il est donc conseillé pour l’anémie ou les convalescences post-opératoires. Le miel de forêt augmente la résistance des vaisseaux sanguins, le taux d’hémoglobine dans le sang et renforce les muscles du cœur. Il est également riche en sels minéraux et faible en sucre.

  1. Miel de manuka

Une recherche menée par les scientifiques de l’université de Waikato en Nouvelle-Zélande a prouvé que le miel de manuka aurait de nombreuses propriétés médicinales, c’est un antibactérien très puissant. Il est connu pour ses propriétés antibactériennes, antiseptiques et anti-inflammatoires.

Pour aller plus loin :

Lucille LUTUN,

Chargée de projet médecines alternatives chez BIO en Hauts-de-France.