L’aromathérapie : une alternative pour la santé animale (1)

Dans la palette des soins dédiés aux animaux, l'aromathérapie s'annonce comme une solution au plan écoantibio. Après avoir fait ses preuves en santé humaine, intéressons-nous à ses vertus pour le bien-être de nos animaux d'élevage, notre environnement et en réponse aux  attentes sociétales.

L'aromathérapie, qu'est-ce que c'est ?

C'est l'utilisation des huiles essentielles dans un but thérapeutique. Elles peuvent s’utiliser par voie cutanée, orale, nasale, auriculaire, vaginale ou rectale, en préventif comme en curatif.

Pour obtenir l'essence d'une plante on la distille : dans un alambic, on fait passer de la vapeur d’eau à basse pression de part et d'autre d'une cuve où se trouvent les plantes, éclatant ainsi leurs contenants aromatiques. On séparera l'eau et l'essence obtenues en les faisant passer dans un circuit d’eau froide. À la fin de la manœuvre, on obtient l'essence devenue l'huile essentielle et l'eau, l'hydrolat.

Pour les agrumes, on réalise une « expression ». C’est-à-dire qu’on les presse à froid pour obtenir leur essence. Cette essence se compose des mêmes familles biochimiques que les huiles essentielles.

Enfin, pour certaines plantes dont les fleurs sont trop fragiles (ex : le jasmin), la distillation est impossible. On procède alors à un enfleurage pour obtenir « l'absolue ». Les fleurs sont macérées à chaud. Puis plongées dans de la graisse fondue dans laquelle elles infusent deux ou trois jours. La graisse sera filtrée pour obtenir une pommade parfumée. Après en avoir ôté l'alcool, on obtiendra l'huile essentielle.

Comment choisir une huile essentielle de qualité ?

Il existe un grand nombre d'huiles essentielles sur le marché et savoir les choisir se révèle une tâche très compliquée. On peut être attirés par le prix, mais dans bien des cas, ce n'est pas gage de qualité, car la qualité a un prix. Et plus une huile essentielle est de qualité plus elle sera efficace !

Pour commencer, sur l'étiquette, on doit impérativement trouver : le nom en latin (genre, espèce et éventuellement sous-espèce et variété), le nom en français, la partie distillée, le chémotype, le pays d’origine, le numéro de lot (et la date d’expiration) et le volume et l’usage (externe, interne, etc..).

Si ces informations manquent, il est inutile d'acheter l'huile essentielle en question.

Il existe quelques indicateurs gages de qualité, j'appelle cela : la règle des 100 %

• 100 % naturelle, pas dénaturée et non coupée avec d’autres substances,
• 100 % complète, pas d'arrêt de la distillation avant d’avoir tout obtenu,
• 100 % pure, elle contient uniquement la plante aromatique concernée.

Pour être sûr de la qualité des HE, il faut les choisir HEBBD (huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie) ou HECT (huile essentielle chémotypée) et biologique si possible.

Les laboratoires qui présentent toutes ses caractéristiques sont :

Qualité Laboratoire Observations Pour commander
+++ Herbes & Traditions Basé à Comines (Nord, 59). Il arrive qu'il soit en rupture de stock, victime de leur succès. On les trouve facilement en magasin biologique herbes-et-traditions.fr
Astérale Leurs plantes proviennent uniquement de Madagascar asterale.com
Avelenn Biologique et local. Ce sont un couple d'herboristes, producteurs et transformateurs basé dans le Morbihan avelenn.com
++ Florihana Le verre, l’aluminium et le suremballage métal utilisés pour les huiles essentielles sont recyclables à 100 % florihana.com
+ Pranarôm Le laboratoire a été racheté par les Américains. Les praticiens notent une baisse de la qualité des produits depuis quelques années pranarom.com

Quelques réferences pour aller plus loin :

Lucille LUTUN,

Stagiaire chargée des médecines alternatives au GABNOR.